Hipster Vancouver

Hipster Vancouver

Voyageurs et gourmands, si la vie vous amène à l’autre bout du pays, dans une belle contrée nommée Vancouver, vous serez en terrain inconnu, mais jamais perdu! Tout y est: les bons cafés (et je ne parle pas des Starbucks et des Blenz!), les ingrédients locaux, les magasins de vrac (aussi appelés le paradis!), les bons restaurants asiatiques et les bons restaurants tout court! Et avec en paysage de fond les montagnes et la mer, la ville était la meilleure destination pour mon ami amateur de grand air et moi amatrice de bonne chère!

Voici quelques coups de cœurs à mettre dans votre carnet d’adresses :

Zefferelli’s

Le soir de notre arrivée, nous avions en tête d’essayer le Nook, un restaurant italien recommandé par Esther, une amie qui vit depuis deux ans à Vancouver. Or, nous n’étions pas les seuls à y avoir pensé. La place affichait complet pour une bonne heure. Avec un ventre qui hurlait d’impatience, nous avons remonté la rue Robson à la recherche d’une place qui saurait nous charmer. J’ai demandé à une passante son restaurant favoris dans le coin, elle m’a dit sans attendre «Zefferelli’s». C’était une excellente suggestion!

Nous ferons d’abord une charmante découverte qui malheureusement ne se trouve pas encore au Québec: le Fat Bastard, un syrah Français. Avec la mise en bouche de tomates confites à l’ail c’était merveilleux!

En premier service, deux entrées des plus généreuses: polenta grillée et des boulettes de veau à la tomate et ricotta (polpette). Premier prix aux boulettes si savoureuses qu’on aurait mangé que ça. La polenta était assez ferme et délicate à la fois, mais on aurait pris un peu plus de tomates pour enrober le tout.

En deuxième, nous avons décidé de partager un plat de pâte — la spécialité du Zefferelli’s — après avoir vu la montagne servie à la table voisine. Nous sommes allés avec la suggestion de la serveuse; des spaghetti à la saucisse italienne, poivrons rôtis et sauce tomate. Peut-être est-ce parce que nous n’avions plus d’appétit, mais le plat goûtait fade… Mais faut dire que les entrées exceptionnelles et que nous avions eu deux portions de cette délicieuse mise en bouche de tomates confites!

Mon conseil: prenez deux, trois entrées à partager à deux. Avec une bonne bouteille, vous aurez une super expérience. Pour les pâtes, faites-vous en à la maison.

Bao Bei

Une des choses qui était au top de notre To do list était une visite du chinatown de Vancouver. Mais il faut dire que le chinatown est un peu partout à Vancouver tant la communauté asiatique est présente. Reste que le quartier chinois regorge de boutiques et d’épiceries que l’on ne voit nulle part ailleurs. En marchant au hasard des rues, nous sommes tombés sur ce charmant endroit où nous nous sommes promis d’arrêter pour un 5 à 7 le soir même.

Le Bao Bei propose une nourriture chinoise plus actuelle et des cocktails originaux. La place est à la fois un repère de jeunes et/ou d’hipsters et/ou d’amoureux qui veulent une atmosphère branchée, sans être trop bruyante et de la bonne bouffe, sans être trop gastronomique. Nous avons eu un coup de coeur pour les petits cadeaux, des dumplings au porc et à la truffe. Des semaines après notre retour à Québec, on en voulait encore! Le Tofu Duet était aussi un très bon choix: bien doré et bien relevé avec de l’ail, de la coriandre, de la sauce soya et du piment.

Iki Japanese Restaurant

Évidemment, un séjour à Vancouver sans un repas de sushis n’est pas un séjour parfait! Ici, les restaurants de sushis sont aussi nombreux que les Starbucks, et même plus! Difficile donc de trouver LA place où tout le monde va, la meilleure, la plus traditionnelle et la mieux cotée rapport qualité/prix. Heureusement, mon amie Esther était là pour nous faire découvrir le Iki, un restaurant japonais qui propose autant des suhis que des soupes et des plats de ramen.

On s’est pris une multitudes de maki et de nigri (tous aussi bons les uns que les autres), en plus de la délicieuse salade faite de différentes feuilles de laitues, de morceaux de poisson cru (thon, saumon, Black Cod) et servie avec une vinaigrette au sésame. Un souper de roi, pour un prix ridicule. Tout était parfait, sauf le saké qui était trop tiède à mon goût. Une place de choix pour les amateurs de sushis

Medina

Mon restaurant préféré! Les brunchs n’ont pas autant de charme depuis que j’ai mis les pieds au Medina. D’abord l’ambiance nous donne envie de s’assoire, boire des lattés et juste relaxer sa vie.

IMG_0853

Au Medina, tout est exceptionnel. D’abord, ils offrent des cafés au lait aromatisés à la lavande. Moi qui n’aime pas les cafés sucrés, j’ai succombé au goût délicat du lait parfumé. Puis il y a les mimosas bulles-orange-safran, les gaufres maison et les délicieuses garnitures (choco-lavande, choco-pistache, caramel salé, marmelade orange-figue, etc) et les plats salés: oeufs pochés et agneau, fricassés d’oeufs, ribs et pomme de terre au balsamique, oeuf à la coque, proscuitto, tapenade d’olive, tomate confite et avocat vinaigrette, etc.
Si jamais vous allez à Vancouver, c’est LA place. Ils font aussi des lunchs et des soupers. Mais sérieusement, pour débuter une journée y’a rien de mieux.

Six Acres

Quel beau concept que le Six Acres. Situé dans le quartier «hip» de Gastown, le pub a tout pour se faire aimer. Chaleureux, convivial, avec du comfort food à partager et une impressionnante sélection de bières. En prime, plein de jeux de société pour s’assurer de passer une amusante soirée. Meilleur pop corn au parmesan ever. Et la poutine à la Saint-Ambroise a de quoi séduire tout le monde, parole d’une non-fan!

Dirty Apron

Une autre place unique à Vancouver; le Dirty Apron offre à a fois des ateliers culinaires et un delicatessen, où l’on peut acheter sandwichs, fromages, charcuteries, huiles, vinaigres, chutney, épices etc. Ce sont les mêmes propriétaires que le Medina, donc pas étonnant de tomber en amour avec leur esthétisme. Surtout, il font de super lunchs pour emporter dans ses belles boites qu’on a envie de garder. Bref, ça vaut le détour, si ce n’est que pour regarder leur merveilleuse et immense cuisine!

— Sophie

« Retour au blogue